regio UE GR MDRAP sdp fonduri_ue
Search

La Naissance et Le Baptême

Dans le passé, il y avait plusieurs familles avec de nombreux enfants qu’aujourd’hui, quand une famille a 2-3 enfants en moyenne.

Détails
La Confirmation est le rituel religieux, avec prestation de serment par laquelle on répond à l’appel de Dieu après le baptême. Ceux confirmés peuvent eux-mêmes prendre part dans le sacrement de la Sainte Communion (de l’Eucharistie). La prestation de serment est préparée deux ans en avance, au cours desquels le prêtre prépare les enfants et les adultes qui vont se confirmer pour cette étape importante.
Détails
Auparavant, il y avait beaucoup des coutumes liées à la préparation de la dot. Aujourd’hui, on ne suit plus ces coutumes et la jeune fille nubile achète les choses nécessaires pour sa nouvelle vie. Rarement se retrouvent des choses préparées à la maison dans le trousseau de la fille, et cela seulement dans le cas où la jeune fille a des parents âgés ou des grands-parents.
Détails
La mort représente le repos éternel dans la pensée générale. Ceux qui sont encore vivants doivent trouver du réconfort dans la pensée que les disparus se reposent en paix et qu’ils se réuniront là-haut. La compassion pour les personnes en deuil est exprimée par les moyens suivants: « Sincères condoléances, Que Dieu le repose en paix !» 
Détails
Cuisson de la confiture
Dans le passé, ainsi que de nos jours la cuisson de la confiture est l’une des activités préférées. Chaque année la femme au foyer met quelques pots de confiture pour l’hiver des fruits de l’été.
Selon la coutume rurale, auparavant la confiture était cuite sans sucre, la plus populaire étant la confiture de prunes («magiun»).
Les femmes au foyer enlevaient les noyaux des prunes, la plupart du temps dans une rencontre des femmes sous la forme de « clăci » car on faisait cuire des fruits en grandes quantités. Les fruits sans noyaux étaient mis dans un grand récipient au-dessus de la chaudière sous laquelle un feu lent a été créé. La maîtresse de maison commence la cuisson de la confiture tôt le matin, car cela pourrait prendre toute la journée impliquant le mélange continu de la matière. La confiture de prune était bouillie très souple. Il y a quelque temps, la confiture était conservée après le processus d’ébullition dans des pots en argile, de nos jours étant conservée dans des récipients en verre.
 

Fierberea dulceţii

Conservation de la viande
Dans la zone de Târnava Mică, le mode de conservation de la viande connue de nos jours également est par fumage faisant partie du processus après le rite de l’abatage. Le lieu de fumage était le grenier mais il y a des fumoirs construits séparément particulièrement à cette fin. Les produits obtenus de cette manière (des saucisses, de la viande, du boudin) ont une saveur particulière.
Le nouveau mode de conservation de la viande est la cuisson par concentration. La viande cuite, frite est mis dans un grand récipient au-dessus du lequel on verse du saindoux. Le saindoux ne permet pas à l’air d’arriver à la viande qui peut de cette manière pouvant être consommé pour plus de temps.
 

Conservarea cărnii

 

Cuisson du pain
Aujourd’hui on peut voir dans biens de jardins le four traditionnel. L’un de ses plus importants usages était la cuisson du pain. De nos jours les femmes au foyer ne cuisent plus de pain dans le four mais elles gardent encore le four. Le four était utilisé également à la cuisson du gâteau appelé «cozonac » parce qu’il avait un meilleur goût.
La version la plus simple du four sous forme d’une meule de foin est le four bâti sur un cadre de pôles et osier. Les fours spécifiques à la zone sont réalisés en torchis et brique.
La plupart de vieilles femmes du village savent encore comment faire cuire le pain. La préparation du pain est un processus compliqué. La qualité du pain est donnée essentiellement par la composition de la farine, ensuite par la levure, le levage de la pâte, etc. Le pain cuite est frappé pour que la partie brulée tombe. 5-6 pains de 5 kg chaque étaient cuits une fois étant suffisants pour qu’une famille moyenne se nourrisse pour deux semaines.
 
 

Coacerea pâinii

Fabrication du savon artisanal
Le savon artisanal était préparé dans une chaudière spécialement conçu à cette fin. D’abord on mettait 6 litres d’eau, préférablement de l’eau de pluie ou de ruisseau, mais on utilisait de l’eau de puits. Ensuite on ajoutait du lard resté à la suite de l’abattage du cochon, de la lessive et finalement du sel. Le temps d’ébullition était d’environ 3 heures.
Apres que le savon commence à se séparer de la solution alcaline, la chaudière est enlevée du feu et laissée à refroidir. Une fois elle commence à refroidir en utilisant une cuillère passoire on le met dans une boîte sur un chiffon trempé.
De nos jours on utilise encore le savon préparé de cette manière, spécialement au blanchissement d’été des tapis les femmes les plus âgées l’utilisant pour le blanchissement des vêtements et des cheveux.
 
 

Fierberea săpunului de casă

Fabrication des Portails Sicules
Dans la zone de Târnava Mică, il y a une tradition dans la sculpture des portails Sicules. Ces portails sont réalisés et décorés dans une riche variété.
Le matériel de base et le bois de chêne qui est assez difficile à traiter. Les formes sculptées sur le portail peuvent être de plusieurs types selon les goûts: tulipes, œillets, roses, raisins. Ces formes apportent une valeur ajoutée à la beauté des portails, sculptés soigneusement par des mains habiles à l’aide des outils appropriés: hache, rabot ou différents types de ciseaux.
Habituellement sur la petite porte du portail est sculptée une inscription pouvant avoir plusieurs significations:
Ø  Le nom du sculpteur et la date de réalisation;
Ø  Paix à ceux entrant, et Santé à ceux partant ;
Ø  Réalisé à l’aide de Dieu – le nom du sculpteur
Ces portails peuvent être peints mais généralement ils sont vernis afin de garder une couleur naturelle. Pour la réalisation des portails sicules il est nécessaire deux mains fortes et beaucoup de patience.

Confecţionare porţi secuieşti

Le Banquet des Paniers de Nourriture
Dans la zone de Târnava Mică, le Banquet des Paniers de Nourriture a une longue tradition. Le banquet porte deux dénominations:
Ø  Le Banquet des Couples Mariés: seulement des époux peuvent y participer, les jeunes célibataires non pas ;
Ø  Le Banquet des Paniers: où on porte de la nourriture et des boissons dans un panier.
La deuxième dénomination reflet pleinement de nos jours aussi le contenu de l’évènement, les gens portant les choses nécessaires dans des paniers couverts. La signification de la première dénomination a souffert des changements au fils du temps et à présent seulement les jeunes  mariés  participant au banquet, alors que dans le passé les vieillards y prenaient part, surtout parce qu’ils organisaient des pièces de théâtre joués à la fois par les jeunes et ceux plus âgés. Malheureusement de nos jours on n’organise plus de pièces de théâtre mais on confère des prix parmi les participants pour le plus jeune et le plus âgé couple.
Au cours des anciens banquets il y avait de la musique seulement si les hommes et les femmes chantaient ensemble et la joie était entretenue dans la plupart de soirées par des boissons, c’est pour cela qu’ils se servaient tout le temps entre eux. Aux plus récents banquets la musique est offerte par des chanteurs professionnels mais leur envie à boire reste encore vif.
Ces banquets ont laissés des beaux souvenirs dans les cœurs des vieux et nous espérons que c’est le cas pour les générations futures de garder les mêmes impressions.
 
La fête de Pâques et le Banquet de Pâques
C’est déjà une semaine avant que les préparations commencent dans chaque maison. Les femmes au foyer et les jeunes filles font de gâteaux et du ménage.
Auparavant la peinture des œufs était un vrai rituel. Au lieu de colorants, on utilisait de l’oignon qui donnait une couleur rouge aux œufs. De nos jours les œufs brillent en couleurs différents et avec des formes différentes à cause des feuilles ou fleurs utilisées à cette fin. La peinture des œufs était l’occupation principale du premier jour de Paque outre la Sainte Communion.
Le soir dans le premier jour de Pâques, le Banquet de Pâques a lieu qui n’est connu pour aucune coutume particulière, ni aujourd’hui, ni dans le passé. Il faut garder à l’esprit qu’auparavant à l’occasion de ce banquet on préparait une pièce de théâtre.
L’organisation du banquet était très importante puisque le deuxième jour de la fête de Pâques, tôt le matin, les portails de plusieurs maisons disparaissent. Les garçons vont pendant la nuit à voler des portails, et chez l’hôte qui n’en a pris garde, et où la fille ne garde pas le portail, ils le prennent et le cachent. S’ils réussissent à voler le portail, alors le matin suivant toute la famille doit le chercher. Les hôtes essayent de combattre le vol du portail par toutes sortes de façons: ils ferment le portail, enferment le chien près de la porte ou cachent le portail à l’avance. Mais les voleurs prennent vengeance contre ces hôtes en les jetant des sciures devant la maison, et de cette manière ils commenceront leur jour par balayer la cour. Si le portail n’est pas trouvé, ils doivent apprendre qui l’avait enlevé et ce « voleur » le lui rendra seulement en échange d’une rançon. Très souvent cela consiste du vin.
Le deuxième jour de Pâques « l’arrosage » a lieu. Chaque jeune fille est arrosée et saluée à travers des poésies pour qu’elle ne flétrisse pas. Les garçons et jeunes hommes ne vont pas tous à arroser les filles pendant la même période du jour. Le matin et à midi les petits garçons se promènent (ceux à l’école). Leur but principal est d’amasser autant d’œufs que possible mais ils reçoivent de l’argent également des proches. Tous ceux sont offerts en échange d’une poésie et de l’arrosage avec parfum ou spray. Parfois les garçons reçoivent une fleur au départ.
Après les petits garçons suivent dans l’après-midi et le soir les jeunes hommes, notamment les garçons confirmés. Ils n’acceptent plus des œufs rouges, mais seulement des gâteaux et de la boisson. Peu sont ceux qui disent encore des poèmes habitués seulement à demander : «Est-ce que vous recevez pour vous arroser? »
Plus tard dans l’après-midi vers le soir les hommes commencent à aller pour arroser les filles et femmes mais ils seulement visitent les parents et les voisins. 
Le troisième jour de Pâques n’est plus considéré un jour férié et tout reprend son cours pour le reste de la semaine.

Paşte parta decorata

Le Banquet des Raisins
La fatigue après la vendange était effondrée par la danse et l’amusement d’après. Aujourd’hui cette fête est organisée à partir des raisins achetés une fois avec l’arrivée de l’automne.
Les organisateurs, notamment les administrateurs du vignoble, commencent les préparations pour le banquet 2-3 semaines à l’avance. La première chose qu’ils doivent faire est de chercher une partenaire, c’est-à-dire une fille. Auparavant, les administrateurs des vignobles étaient des jeunes hommes qui devaient s’enrôler, mais aujourd’hui tout jeune homme avoir prêté serment de confirmation peut devenir un administrateur. 
De ce moment-là ils se réunissent chaque soir pour danser, ceux qui furent des administrateurs au cours des précédentes années enseignent les débutant les pas de danse. Cette danse est une traditionnelle présentée chaque année par les jeunes hommes et filles.
Entre-temps, les garçons louent le Centre Culturel pour l’organisation du banquet et une maison pour le dîner, ils rassemblent le montant nécessaire, obtiennent des chevaux et une charrette pour la parade tandis que les filles achètent des rubans. Les participants choisissent le Roi des Vignobles qui est d’habitude le plus grand jeune homme. La fille qui est sa partenaire sera la Reine des Vignobles. Ce couple sera différentié de tous les autres par le fait que le ruban qu’ils portent est blanc.
Après avoir fixé la date du banquet et après avoir invité un chanteur, l’événement est promu dans tous les villages voisins, grâce à des annonces collées en divers endroits. Tôt les invitations sont données, le mieux, ainsi, un banquet semblable ne sera pas tenu dans un autre lieu, et plus des gens savent sur l’événement, de plus viendront.
À la veille de l’événement, le Centre culturel doit être décoré, une structure faite de raisins est fournie sur laquelle sont fixés les raisins et autour de laquelle les jeunes garçons et filles doivent danser, et ils doivent aussi confectionner trois couronnes de raisin. Les garçons entraînent les chevaux pour les habituer avec la parade de lendemain.
Le samedi tout le monde se réunissent autour du Centre Culturel, les jeunes, ainsi que ceux qui veulent les voir.
À midi, les garçons sur des chevaux portant des costumes Sicules vont chez les filles. À la maison des filles, les chevaux sont ornés des rubans et des fleurs. Les garçons reçoivent également les accessoires nécessaires: du ruban rouge et une blanche stipe pennée au chapeau. Seul le roi de vignobles porte une stipe pennée colorée. Les filles sont également habillées en costumes traditionnels Sicules avec la couronne spécifique sur leur tête (nommées « párta »), la reine de vignobles ayant elle-aussi un ruban blanc.
Devant le Centre Culturel, on prend des photos et une répétition est effectuée pour se rappeler une dernière fois la danse avant la parade, et ainsi, les villageois puissent les regarder tranquillement. Ensuite, ils commencent la parade. Tout en chantant, les jeunes passent à travers toutes les ruelles du village et les villages voisins. De temps en temps, la procession s’arrête pour servir de la nourriture et des boissons offertes par les locaux. La parade est formée comme suit: devant il y va le roi, suivi par les autres jeunes hommes avec leurs partenaires sur des chevaux, au milieu de la rangée, il y a les filles et une charrette avec des chanteurs, et à la fin il y a des garçons sur des chevaux.
Le but de la parade est d’appeler autant de personnes que possible au banquet et dans le cas de ceux qui refusent d’aller, le but est de les convaincre et de réveiller leur envie de s’amuser. Voilà pourquoi ils crient au peuple de porte en porte et à ceux qui regardent la procession: «Venez au banquet ! Vous êtes invités au banquet! »
Après la parade les garçons ramènent les chevaux et se réunissent à la maison louée pour le dîner où les parents les attendent avec un repas chaud pour lequel les filles ont préparés tous les nécessaires.
Durant le dîner, le banquet commence sans les jeunes, qui sont appelés sur la scène seulement autour 23 heures après que les gens soient déjà rassemblés. Avant le banquet, sont à lire les 7 commandements du Banquet des Raisins. Mais avant tous commandements ou lois apparaissent toujours les voleurs. Ils doivent être pris par les jeunes de la parade et si leur capture est un succès, alors ils doivent payer une amende. Une fois le banquet continue le prix des raisins se diminue étant annoncé par le Roi de Vignobles. Pendant ce temps, sont attribuées par un tirage au sort, les deux couronnes de raisins ayant un litre de vin au milieu et la troisième couronne est mise aux enchères avec une bouteille de champagne, l’offre de départ étant décidé par les jeunes de la parade. Vers le matin le prix pour les raisins tombe tellement qu’ils deviennent gratuitement.

Après que tout le monde soit parti, les jeunes de la procession prennent le petit déjeuner ensemble et ensuite ils rentrent chez eux. Dans la soirée, ils se rencontrent à nouveau pour continuer la fête et le reste de l’argent est réparti entre garçons.

Le but du Banquet des raisins est, d’une part, l’initiation des jeunes, prenant en considération le fait que il y a longtemps seul les garçons qui devaient s’enrôler pouvaient prendre part une seule fois à la parade, alors que de nos jours ils puissent assumer plusieurs fois ce rôle, à la fois les filles et les garçons. De l’autre part, l’organisation du banquet est la première sortie des jeunes comme des adultes et l’affirmation de leur appartenance à la communauté. Un banquet bien organisé, qui n’est pas du tout une tâche facile reste pour une longue période dans la mémoire vivante de la population locale.

 

Balul strugurilor

Le Noël et le Banquet de Noel

La plus connue et célébrée fête de l’année est le Noël.

Le samedi de Noel, les élèves de l’école primaire préparent à l’église un spectacle festif à la suite de la cérémonie religieuse, en chantant et récitant des vers autour du sapin décoré de Noël.

Après la tombée de la nuit, on commence la marche de Bethléem, qui est une de plus connue et répandue coutumes de nos jours. Au centre du Bethléem populaire reste toujours la pièce interprétée par des chansons et répliques par les bergers de Bethléem.

Une autre coutume liée à la soirée avant le Noël est « colindatul » (chants de Noël chantés de maison en maison toujours à caractère religieux). « Colindatorii» (ceux qui chantent les chants de Noël) vont de porte en porte en groups disant des remerciements, des souhaits et en chantant des chants dans l’esprit de cette fête.

Le premier jour de Noël on organise un Banquet traditionnel lors de de cette occasion.

Craciun