regio UE GR MDRAP sdp fonduri_ue
Search

Coutumes liées à la mort

La mort représente le repos éternel dans la pensée générale. Ceux qui sont encore vivants doivent trouver du réconfort dans la pensée que les disparus se reposent en paix et qu’ils se réuniront là-haut. La compassion pour les personnes en deuil est exprimée par les moyens suivants: « Sincères condoléances, Que Dieu le repose en paix !» 
Les funérailles dans le passé sont à bien des égards différents de celles d’aujourd’hui. Après la mort de quelqu’un, les cloches de l’église sonnent afin que la communauté villageoise soit annoncée que quelqu’un vient de mourir. Le corps du mort est lavé par un membre de la famille, vêtu de vêtements sombres, et sur la tête des hommes morts est placé un chapeau noir. Les yeux de la personne décédée sont fermés, et le menton et les jambes sont fixés. Dans le cercueil, un oreiller est placé sous la tête du mort et une serviette sur le ventre.
La veillée s’étend habituellement sur deux nuits. Les participants à la veillée sont servis avec du gâteau (« cozonac ») et d’eau-de-vie de prunes (« pălincă »). Pendant la veillée, à côté du cercueil se trouvent la famille, les proches, le chantre et les hommes qui chantent. L'enterrement a lieu le troisième jour.  Une heure avant la cérémonie funèbre, les cloches de l’église sonnent quatre fois.
Devant la procession vont le prêtre et le chantre, suivis par des hommes portant des couronnes et gerbes, des drapeaux, le cercueil, la famille en deuil, et enfin les femmes. Après avoir mené le décédé à l’endroit de repos final, les gens sont servis du gâteau (« cozonac ») et d’eau-de-vie de prunes (« pălincă ») à la porte du cimetière étant invités à un repas pour l’âme du défunt.
Le deuil n’a pas la même durée pour tous, mais généralement il dure un an. La mémoire de la personne décédée est préservée sur la pierre tombale, érigée après les funérailles. Sur elle est inscrit le nom du défunt et la date de sa naissance et de la mort, ainsi que la personne qui doit préserver vivante sa mémoire  Le plus souvent, l’inscription commence: Ici repose et se termine ainsi: Repose en paix. Sur quelques pierres tombales on peut voir des photos de la personne décédée. Dans le village on dit qu’il n’est pas bien de briser les fleurs cultivées sur le tombeau.