regio UE GR MDRAP sdp fonduri_ue
Search

Le Mariage

Auparavant, il y avait beaucoup des coutumes liées à la préparation de la dot. Aujourd’hui, on ne suit plus ces coutumes et la jeune fille nubile achète les choses nécessaires pour sa nouvelle vie. Rarement se retrouvent des choses préparées à la maison dans le trousseau de la fille, et cela seulement dans le cas où la jeune fille a des parents âgés ou des grands-parents.
Après les fiançailles, il suit le mariage, consistant de la cérémonie devant l’état civil, la cérémonie religieuse et ensuite la fête.

Par rapport aux noces organisées dans le passé, celles d’aujourd’hui n’ont plus lieu à la maison, mais au Centre Culturel. Les intermédiaires sont les garçons d’honneur (les partenaires de demoiselles d’honneur) et les hôtes. Deux semaines avant le mariage, les deux garçons d’honneur en costumes Sicules avec la bouteille d’eau-de-vie de prunes (« palincă ») à la main, vont de maison en maison pour inviter tout le monde à l’événement festif. Aujourd’hui des invitations écrites sont offertes. Le dimanche suivant, les deux garçons d’honneur rendent des visites aux invités à prendre note de qui a accepté l’invitation et qui n’a pas.

Le grand jour a lieu habituellement le samedi, pour lequel toute la famille avec l’aide des proches se préparèrent deux jours avant. Dans le jour de la réception du mariage, les invités de la mariée se réunissent chez elle et les invités du jeune marié chez lui (ou au centre culturel). Avant de se mettre en marche de la maison du futur marié, il fait ses adieux de ses parents. Après des négociations amusantes à la maison de la fille, le jeune marié demande pardon. La demande de la main de la fille relève de la tâche du parrain du futur marié. L’hôtesse donnant la mariée, la marraine de la mariée, apporte premièrement une petite fille en dehors de la maison, ensuite une vieille dame, et finalement la mariée. Ensuite, elle fait ses adieux de ses parents et partent au signal du garçon d’honneur ou du parrain à l’église pour y dire OUI. Devant la procession accompagnée de la musique vont les garçons d’honneur et les demoiselles d’honneur, derrière eux étant la mariée avec ses parrains et ensuite le marié avec ses parrains choisis et finalement les invités.

Dans l’église à côté des époux se trouvent les parrains, les garçons et demoiselles d’honneur tous autour de la table d’autel. Après la cérémonie religieuse, les époux vont ensemble au Centre Culturel, suivi par les parrains. Maintenant on peut bloquer la rue et les invités doivent répondre à la question de ceux qui bloquent la rue, et après avoir reçu la réponse et une récompense (des gâteaux ou boissons) ils dégagent la procession. Les spectateurs au bord de la route sont servis avec des gâteaux et boissons.

Après tout, les invités peuvent servir le repas consistant de trois plats: apéritif, soupe et plat principal. L’apéritif se trouve déjà sur la table des invités lorsqu’ils arrivent, la soupe et le plat principal étant servis par les garçons d’honneur et leurs aides. Le garçon d’honneur dit une prière de remerciement pour les repas et souhaite à chaque invité un bon appétit. Apres le dîner, des gâteaux et du vin sont servis également.

Auparavant, avant la danse de la mariée, les jeunes époux ne pouvaient pas danser ensemble. Mais de nos jours, ils peuvent danser, mais ils ne peuvent pas être invités à une danse par les autres invités. Le don de noce sous la forme d’une somme d’argent est ramassé avant la danse de la mariée, le montant donné par chaque invité étant annoncé à voix haute. Actuellement, les hôtes le ramassent alors que les invités peuvent offrir leur don avant la danse de la mariée.

Vers minuit, la danse de la mariée a lieu. Au cours de cette danse on peut voler la mariée et le marié. Dans le cas où l’un d’eux est volé, les parrains doivent remplir des tâches drôles pour le rachat de la mariée ou du marié. La prévention d’un tel « vol » pendant la danse relève de la responsabilité des parrains et marraines, des demoiselles et garçons d’honneur.

La danse de la mariée est annoncée par les parrains à travers l’appel « Mariée à vendre » tout en collectant dans un panier l’argent pour danser avec la mariée. La danse elle-même consiste seulement en quelques pas. Aujourd’hui, il y a également l’habitude de danser le marié. La dernière personne à danser avec la mariée est le marié, et ensuite ils rentrent à la maison. La mariée change sa robe - dans le passé, il était l’habitude de mettre ses cheveux en un chignon - et avec l’aide des parrains ils comptent l’argent reçu.

Après leur retour à la fête, la nouvelle dame avec son mari vont à chaque invité en leur offrant des gâteaux et d’eau-de-vie de prunes («pălincă») (ce qui n’est plus le cas en tenant compte que tout le monde est servi du gâteau de mariage).

La fête continue jusqu’au matin. Le petit déjeuner est servi à l’aube. Les nouveaux mariés offrent aux invités qui partent du gâteau et d’eau-de-vie de prunes («pălincă»).

Casatoria