regio UE GR MDRAP sdp fonduri_ue
Search

Coutumes et Rites de Passage

La Naissance et Le Baptême

Dans le passé, il y avait plusieurs familles avec de nombreux enfants qu’aujourd’hui, quand une famille a 2-3 enfants en moyenne.

La femme dans cet état béni devient le centre de l’attention de tout le monde. Ceux autour d’elle prennent soin d’elle et la gâtent. Les résidents locaux aiment à prédire le nom que l’enfant portera. Ils disent que si le ventre et pointu, c’est un garçon, si en échange le ventre est arrondi, elle donnera naissance à une petite fille. Mais ces prévisions ne se réalisent pas toujours.
Actuellement la naissance a lieu à l’hôpital. Au cours des six prochaines semaines, la jeune famille est visitée par des amis et des proches. Auparavant, un panier de nourriture cuite couvert d’une serviette était porté. Aujourd’hui, on offre des vêtements de bébé, des objets usuels (couches, biberons, etc.) ou des gâteaux, du jus.
Un autre évènement important est le baptême qui a lieu à l’église. À la suite à cette cérémonie, l’enfant devient un membre de la paroisse. Lors du baptême, sont invités les proches et les amis. Dans le registre paroissial on peut écrire plusieurs parrains, mais le parrain et la marraine sont ceux dans les bras desquels l’enfant est baptisé. Parmi les obligations des parrains est le revêtement du bébé avant le baptême. Le baptême est généralement effectué avant l’âge d’un an. Le prêtre baptise l’enfant, et l’inscrit au registre paroissial. Une fois arrivé à la maison, il y a la coutume de dire « J’ai emmené un païen et j’ai apporté un chrétien ».
Le baptême est généralement officié le samedi. Après le service religieux il suit la fête de baptême et l’apport des cadeaux au bébé.